La nouvelle vague des Bleus (version Française)

 

wilhem

Six NATIONS 2018 va commencer aujourd’hui … Le temps passe vite. Je me souviens d’avoir regardé brièvement, enfant, quand le tournoi s’appellait encore les “5 Nations” sur une télé granuleuse, noire et blanc, un samedi de février en France. Je ne me rappelle plus des noms des joueurs comme cela date d’une trentaine d’années, mais je me souviens comme si c’était hier, lorsqu’un coq avait été lancé sur le terrain du Parc des Princes par un supporter. Ah, ces Français alors!

35 ans plus tard, et je vis désormais de l’autre côté de la manche, en Angleterre, la nation qui a donné naissance au rugby. C’est compliqué pour moi car je soutiens la France et l’Angleterre (mon pays bien-aimé et d’ adoption). Quand j’ai rencontré le capitaine de l’Angleterre, Dylan Hartley, la semaine dernière, il était plutôt perplexe quand je lui ait mentionné ce fait:  “Alors, vous êtes française, vous vivez en Angleterre et vous soutenez les deux équipes?”. Oui, sauf, quand la France joue contre l’Angleterre, je dois soutenir Les Bleus, bien sûr.

La semaine dernière, lors du lancement officiel des 6 Nations, j’ai également rencontré Jacques Brunel et je l’ai trouvé affable, humble et prêt à affronter la difficile tâche de reprendre les Bleus, de son prédécesseur. L’équipe française a connu 7 défaites consécutives et n’a égalisé que lorsqu’elle a joué contre le Japon, sous Noves, qui a été la dernière goute qui avait fait débordé le vase pour Laporte. Cela a conduit au limogeage de Guy Noves et Jacques Brunel a été nommé le 27 décembre car les changements devaient se produire, au sein de l’équipe, le plus rapidement possible, avant le commencement des 6 Nations.

Brunel a tout de suite changé de personnel en nommant de nouveaux entraîneurs mais a gardé Guilhem Guirado, le capitaine français. Ils se connaissent bien, car Jacques était son entraîneur quand Guirado jouait pour Perpignan. Brunel n’est responsable de l’équipe française que depuis 6 semaines, mais il y a déjà  un vent de changement. L’équipe française s’ouvre lentement aux médias, contrairement a Noves qui méprisait leur intrusion. Leur dernière session d’entraînement à Marcoussis a été ouverte au public. Brunel traite son équipe comme des hommes et non comme des enfants (sous le régime de Noves, les joueurs devaient demander la permission d’acheter un tube de dentifrice, s’ils devaient quitter leur camp d’entraînement, par exemple). Aujourd’hui, le match contre l’Irlande ne sera pas facile pour l’équipe française car les Bleus ont été décimés par un grand nombre de bléssés. Par ailleurs, les joueurs sont assez jeunes (ce qui peut être un avantage et un inconvénient en même temps). Dans l’équipe, le surnom de Guirado est “Pépé” ” car il a 31 ans, mais il apporte beaucoup d’expérience car il joue pour les Bleus depuis 2008.

Il y aura de nouveaux joueurs relativement méconnus, comme Matthieu Jalibert, qui n’a que 19 ans, mais qui a montré un grand potentiel (il est susceptible d’être ciblé par les hommes en verts ), mais aussi d’autres joueurs. tels que Priso, Pellisie, Gomes Sa et Taulieigne etc ….). C’est une jeune équipe qui est pleine d’énergie, de joie et de passion!

Donc, j’espère une victoire aujourd’hui pour la France, mais si cela n’ait pas le cas, je reste néanmoins très positive sur l’avenir des Bleus!

Les Bleuets “French U20s” ont remporté leur premier match hier soir contre l’équipe irlandaise. Un bon présage, j’espère.

Allez Les Bleus! Je vous soutiens de l’ Angleterre!

Rugbystiquement

Veronique

@veroniquelandew

 

 

 

 

 

 


			

The New Wave for les Bleus (in English)!

Enjoy ze ride!

 

 wilhem
Six NATIONS 2018 will start today…Time flies. I remember watching briefly as a kid, when it was still called “5 Nations” on a grainy, black and white TV on a Saturday in February in France. I cannot recall the names of the players as it was about 30 years ago, but I remember vividly as if it was yesterday, when a rooster was released on the pitch of Parc des Princes by a supporter. Ah, ces Français alors…
Forward 35 years later, and now I am living on the other side of the channel: England, the nation that gave birth to rugby. It’s complicated for me as I support France and England (my beloved and adopted country). When I met the England captain, Dylan Hartley, last week, he was rather perplexed when I mentioned this “So, you are French, you live in England and you support both teams?”.  Yes, except, when France plays against England, I have to support Les Bleus, bien sûr.
Last week, at the 6 Nations official launch, I also met Jacques Brunel and found him affable, humble and ready to face the challenging task of taking over les Bleus, from his predecessor. The French squad has known 7 consecutive defeats and only drew when they played against Japan, under Noves, which was the last draw for Laporte. This led to the sacking of Guy Noves and Jacques Brunel was appointed on 27th December as changes needed to happen  immediately “chez les Bleus”.
Brunel made changes to his staff straight away, by appointing new coaches but kept Guilhem Guirado, the French captain. They know each other well, as Jacques used to be his coach when Guirado was playing for Perpignan.
Brunel  has only been in charge of the French squad for 6 weeks, but already there’s been a wind of change.  The French squad is slowly opening up to the media as under Noves’ watch, he despised media intrusion. Their last training session at Marcoussis was opened up to the public. Brunel treats his squad like men and not children too (under Noves’s regime, players had to ask permission to buy a tube of toothpaste, if they had to leave their training camp, for example).
Today will not be an easy feat for the French squad as the original team has been decimated by a plethora of injuries and players are quite young (which can be a benefit and a drawback at the same time). In the team, Guirado’s nickname is “Pappy” which translates for Grandad as he’s very “ancient” because he’s 31 years old 😉, but has been playing for les Bleus since 2008.
Today, there will be some new and relatively unknown players starting, such as Matthieu Jalibert who is only 19 years old, fly- half but who has shown great potential (he’s likely to be targeted by the men in Green), but also other players such as Priso, Pellisie, Gomes Sa and Taulieigne etc….). Young squad and full of energy, joy and passion.
 So, a victory today would go a long way. If not, I am very positive about the future of Les Bleus! Les Bleuets “French U20s” won their first game yesterday evening against the Irish team. A good omen, I hope.
Allez Les Bleus, all the way from L’Angleterre!
Veronique
@veroniquelandew
+44 (0) 7940 838 940